LECTURE

“La faucheuse” de Neil Shusterman // Book Review5 min read

 

Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.

” MidAmérique, milieu du 3e millénaire. Dans un monde où la maladie a été éradiquée, on ne peut plus guère mourir qu’en étant tué aléatoirement (” glané “) par un faucheur professionnel. Citra et Rowan sont deux adolescents qui ont été sélectionnés pour devenir apprentis-Faucheurs ; et, bien qu’ils aient cette vocation en horreur, ils vont devoir apprendre l’art de tuer et comprendre en quoi cette mission est bel et bien une nécessité.
Mais seul l’un des deux adolescents sera choisi comme apprenti à part entière, et lorsqu’il devient clair que la première tâche du vainqueur sera de glaner la vie du perdant, Citra et Rowan se retrouvent dressés l’un contre l’autre bien malgré eux… “

 

“Without the threat of suffering, we can’t experience true joy.” 

“You have three hundred sixty-five days of immunity.” And then, looking him in the eye, said, “And I’ll be seeing you on day three hundred sixty-six.”

 

Cela faisait un certain temps que je n’avais pas lu de dystopie young adult. Ce roman, difficile de ne pas en avoir entendu parler surtout si comme moi vous êtes un/e grand/e lecteur/rice. On le voit partout, les avis sont toujours positifs, c’est bien simple je pense n’avoir lu aucun avis négatif parmis les personnes que je suis.

Pour résumé mon avis : j’ai aimé, ce n’est pas un coup de coeur mais j’ai passé un bon moment avec cette lecture. Je l’ai fini la semaine dernière il me semble, et après réflexion, en repensant à l’histoire je ne suis plus si certaine de continuer la saga. Peut-être que je me lasse de ce genre littéraire… Ou peut-être que je ne me suis pas assez attachée aux personnages… Ou tout simplement, la fin de ce premier tome ne me donne pas assez envie de connaître la suite ?!

Cependant, j’ai vraiment aimé découvrir ce nouvel univers construit par l’auteur. Un monde où l’on ne meurt plus : plus de maladies, plus de vieillesse, plus de souffrance… Même en cas d’accident (renversé par un bus par exemple) il est possible d’être réssuscité. La mort ne fait plus peur.

Oui mais évidement cela pose un problème majeur : la surpopulation !

Pour contrer cet effet négatif de l’immortalité (si on peut dire ça comme ça). Des “faucheuses”, qui ne sont au final que des simples personnes comme vous et moi, ont pour devoir de tuer des personnes (là c’est un peu moins comme Mr et Mme tout le monde n’est-ce pas). Ces faucheuses sont donc craintes par la population puisque personne n’est à l’abri d’être choisi !

Bref, il y a matière à une histoire vraiment top ! Mais comme je commence à apprécier un peu plus les thrillers (non YA) et les livres plus sombres, j’aurais tellement aimé lire ce roman pour un public adulte. Que tout ça soit un peu plus poussé on va dire. Je ne sais pas si je m’exprime bien… En conclusion je pense que je l’aurais un peu plus apprécié quelques mois plus tôt. Maintenant mes goûts ont changé.

Cela n’enlève rien à la qualité de ce roman que je conseille fortement si la littérature Young adult vous branche, je suis certaine que vous allez adorer !

 

 

 

Thou shalt kill.

A world with no hunger, no disease, no war, no misery. Humanity has conquered all those things and has even conquered death. Now scythes are the only ones who can end life—and they are commanded to do so, in order to keep the size of the population under control.

Citra and Rowan are chosen to apprentice to a scythe—a role that neither wants. These teens must master the “art” of taking life, knowing that the consequence of failure could mean losing their own.

 

“Without the threat of suffering, we can’t experience true joy.” 

“You have three hundred sixty-five days of immunity.” And then, looking him in the eye, said, “And I’ll be seeing you on day three hundred sixty-six.”

 

It had been a long time since I had read YA dystopia. This book is everywhere, the reviews are always positive, it’s very simple I think haven’t read one negative opinion among the people that I follow.

Verdict: I liked it, it’s not a favorite but I had a good time with this book. I finished it last week if I remember correctly, and few days later I’m still not so sure to continue the series. Maybe I’m getting tired of this literary genre … Or maybe I didn’t care enough about the characters …?!

However, I really liked to discover this new universe built by the author. A world where nobody dies anymore: no more diseases, no more old age, no more suffering … Even in case of accident it is possible to be resuscitated. Death is no longer scary.

But of course this poses a major problem: overpopulation!

To counter this negative effect of immortality (if we can say that like that). “Scythe”, who are ultimately just people like you and me, have the duty to kill people. These Scythe are therefore feared by the population since nobody is safe from being chosen!

Like I said the story as so many possibilities to be amazing. But as I start to appreciate more thrillers (not YA) and darker books, I would have loved to read this one written for an adult audience. In conclusion, I think I would have appreciated it a few months earlier. Now my tastes have changed.

This does not remove the quality of this book that I strongly advise to you if you like YA novels, I am sure you will love it!

 

 

 

 

Comments

comments

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :