Halloween // Seriebox et films d’horreur

Encore quelques jours et la fête préférée de beaucoup d’Américains va commencer, je parle bien entendu d’Halloween. Qui n’est pas au courant que cette célébration approche ? A moins de vivre au fond d’une grotte vous n’avez forcément pas échappé à tous les articles, photos à son sujet ! Aujourd’hui je vais donc faire 2 articles en 1, en choisissant de vous présenter un site internet indispensable pour tous les sériephiles ainsi que les derniers films d’horreur vus (bons ou mauvais) pour la partie Halloween :

.

Seriebox

.

Si comme moi, vous suivez des dizaines (et des dizaines, et des dizaines…) de séries, il faut avouer que ce n’est pas toujours simple de s’y retrouver. Se rappeler à quelle saison on en est pour telle série, ou savoir s’il reste des épisodes à voir pour d’autres, ok ça fait travailler la mémoire, mais c’est galère !

capture-decran-2016-10-28-a-09-21-01

Le site Sériebox est donc un outil indispensable dans ce cas ! Je m’y connecte tous les jours et s’il venait à disparaître je serais un peu paumé ! Il nous permet d’ajouter manuellement à notre profil toutes les séries que l’on regarde, que l’on a regardé ou que l’on veut voir. (Pareil pour les films). Pour chaque série, il nous indique le nombre d’épisode restant, ainsi que le temps en heures et minutes que cela va nous prendre pour rattraper notre retard…

capture-decran-2016-10-28-a-09-22-08

Chaque séries et chaque films possèdent leurs pages de présentation : résumé, casting, durée ou nombre de saisons… Une fois un épisode ou un film vu, il suffit de le noter sur le site, il est même possible de lui attribuer une note. Je le faisais au départ pour chaque épisode de séries, mais à présent je ne le fais que pour les films.

En plus de tout cela, le site nous offre la possibilité d’ajouter des amis, ainsi on peut savoir ce qu’ils regardent, et selon les notes qu’ils attribuent cela donne des idées de nouveaux films/séries.

D’ailleurs, mon profil (qui répond au doux nom de « Melo » ^^) se trouve ici :

http://www.seriebox.com/profil/melo/

Il existe de nombreux sites dans le même genre, mais celui-ci est de loin mon préféré, une présentation soignée et claire, et des fiches très complètes. N’attendez plus, ça va vous simplifier la vie !!!

.

Films d’horreur vus en 2016

.

Friend requestLaura, étudiante branchée, partage sa vie sur Facebook avec ses 800 amis. Par gentillesse, elle accepte la demande d’ami de Marina, une étudiante introvertie mais qui devient vite envahissante.En tentant de la supprimer de sa liste d’amis, Laura va déclencher des forces paranormales.

Un film de 2016 vite vu et surtout vite oublié. J’ai l’impression que c’est la nouvelle mode du moment, les films d’horreurs sur fond de réseaux sociaux. Ce film ne réserve pas vraiment de surprises et est assez prévisible.

La maison des ombres – Angleterre, 1921. Trois ans se sont écoulés depuis la fin de la Première Guerre mondiale. L’écrivain et scientifique Florence Cathcart est la meilleure chasseuse de fantômes du pays. Elle est invitée par Mallory, un mutilé de la Grande Guerre, à venir à la campagne dans le pensionnat où ce dernier est enseignant pour enquêter sur une mort mystérieuse attribuée à l’esprit maléfique d’un enfant. À l’aide d’une caméra, de pièges à fil et d’enregistreurs, Florence en vient rapidement à la conclusion qu’il existe une explication logique derrière cette tragédie. Mais ses convictions rationnelles sont mises à rude épreuve lorsqu’une nuit, elle se retrouve confrontée à l’apparition terrifiante d’un spectre.

Un film à voir pour son atmosphère pesante, une réalisation assez sympa. Niveau surprise encore une fois, rien à signaler. A lire le synopsis, on a cette impression de déjà-vu je l’avoue, mais le film n’est pas mauvais. Les acteurs sont bons, l’histoire est intéressante. Sans être un coup de coeur, il fait gentillement son job, avec quelques moments de frayeur !

The invitation – Par une sombre nuit, Will est invité à un dîner chez son ex-femme. Au cours de la soirée il découvre petit à petit que quelque chose d’insidieux s’est emparée d’elle, et que elle et ses nouveaux amis ont un but mystérieux et terrifiant. A la fin de la nuit, les ramifications de ce qui se passe dans cette maison se propageront bien au-delà de sa porte…

Pas certaine de pouvoir qualifier ce film de film d’horreur… Mais comme je ne sais pas dans quelle case le placer, au final pourquoi pas ! En commençant ce film je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, j’étais un peu perdue, mais l’atmosphère et les questions qu’il engendrait ont fait que j’ai continué jusqu’au bout. Les personnages sont étranges, on pense vite que quelque chose de très bizarre se trame. Au final, je n’attendais rien de ce film, je n’en avais jamais entendu parler, et il s’est avéré meilleur que ce que je pensais (attention ce n’est pas non plus le film inoubliable). Ne pas regarder si vous attendez beaucoup d’actions cependant !

Krampus – Quand Max voit sa famille peu exemplaire se disputer à l’approche de Noël, le garçon décide d’ignorer la célébration, sans se rendre compte que ce manquement à la tradition va provoquer les foudres de Krampus, un démon ancestral bien décidé à punir les réfractaires.

Je pensais regarder un film de Noël légèrement effrayant mais gentillet… je me suis littéralement trompée, éviter de mettre vos jeunes enfants devant sous peine de cauchemars ! C’est donc une bonne surprise. Un conte de Noël qui tourne à l’horreur, de vieilles histoires faites pour effrayer les enfants, le tout au coeur d’une fête familiale qui n’est pas censée faire peur. Voilà un film original, bonne surprise !

The witch – 1630, en Nouvelle-Angleterre. William et Katherine, un couple dévot, s’établit à la limite de la civilisation, menant une vie pieuse avec leurs cinq enfants et cultivant leur lopin de terre au milieu d’une étendue encore sauvage. La mystérieuse disparition de leur nouveau-né et la perte soudaine de leurs récoltes vont rapidement les amener à se dresser les uns contre les autres…

Ce film plaira certainement à beaucoup, mais pour ma part je n’ai pas du tout accroché et j’ai peiné à le regarder jusqu’à la fin… L’atmosphère qui se dégage de ce film est assez réussie et flippante, brouillard, forêt obscure, mais c’est tout ce que je retiens de positif. C’est très lent, vraiment très lent, on ne comprend pas forcément toute l’histoire et où ils veulent en venir (bon après c’est peut-être seulement moi qui était totalement à l’Ouest ce jour-là). Je n’ai pas envie d’en dire plus, par peur de révéler certaines choses. On aime ou on déteste !

Crimson Peak – Au début du siècle dernier, Edith Cushing, une jeune romancière en herbe, vit avec son père Carter Cushing à Buffalo, dans l’État de New York. La jeune femme est hantée, au sens propre, par la mort de sa mère. Elle possède le don de communiquer avec les âmes des défunts et reçoit un étrange message de l’au-delà : « Prends garde à Crimson Peak ». Une marginale dans la bonne société de la ville de par sa fâcheuse « imagination », Edith est tiraillée entre deux prétendants: son ami d’enfance et le docteur Alan McMichael.

Je ne suis pas une fan de Guillermo del Toro, au contraire, je n’adhère pas vraiment à son univers (moi c’est Burton, un point c’est tout !). Mais la bande annonce de ce film m’a tout de suite attirée. Au final, pas beaucoup de surprise, pas énormément d’horreur, mais une ambiance plutôt plaisante pour ce film, que je qualifierai plus comme une sorte de conte effrayant.

It follows – Pour Jay, âgée de 19 ans, la rentrée devait être synonyme de cours à la fac, de rencontres avec des garçons et de week-ends passés au bord du lac. Mais après un rapport sexuel d’apparence anodine, elle se retrouve hantée par d’étranges visions et par le sentiment inexorable d’être suivie par une présence. Abasourdies, Jay et ses amies doivent désormais trouver le moyen de fuir cette menace terrifiante qui semble les rattraper…

Une histoire vraiment bizarre, pour le coup le concept est assez original, même si je n’adhère pas du tout à l’idée. Comme une impression de regarder un film qui prône l’abstinence sexuelle des ados. Le film est un peu long, sans trop de moments vraiment effrayants. Ce film a fait énormément parler de lui, et a plu a beaucoup de personnes. J’ai dû louper quelque chose, car pour ma part nous sommes bien loin du chef d’oeuvre…

Ouija – Après avoir réveillé les forces ténébreuses d’une antique planche de jeu de spiritisme, un groupe d’amis se voit confronté à ses peurs les plus terribles.

Un film d’horreur des plus classiques, moments effrayants qui vous feront sursauter, du sang, des morts, des esprits. Mais un film que j’ai pourtant apprécié, comme quoi c’est parfois avec les recettes les plus simples qu’on prend le plus de plaisir. Les acteurs sont bons dans l’ensemble, même si beaucoup de choses sont prévisibles. Il faut aussi que j’avoue avoir toujours été effrayé par la communication avec les esprits, donc forcément le sujet me parle !

Ratter – Une étudiante vivant seule, est observée par un harceleur qui pirate la technologie qui l’entoure. La situation s’intensifie à un niveau dangereux, et terrifiant.

Un film particulier, puisque toutes les scènes sont filmées via les appareils du quotidien : webcam de l’ordinateur ou du téléphone. Kinect xbox (ou l’équivalent playstation, je ne me souviens plus),… Du coup, le rendu est assez particulier, parfois un peu brouillon, mais pour le coup ça change de ce que l’on voit d’habitude. Quelques longueurs et une fin un peu abrupte, mais le film se regarde. Il ne vaut cependant pas plus de 10/20 pour ma part. La façon de filmer devient hélas vite lassante !

Mister Babadook – Depuis la mort brutale de son mari, Amelia lutte pour ramener à la raison son fils de 6 ans, Samuel, devenu complètement incontrôlable et qu’elle n’arrive pas à aimer. Quand un livre de contes intitulé ‘Mister Babadook’ se retrouve mystérieusement dans leur maison, Samuel est convaincu que le ‘Babadook’ est la créature qui hante ses cauchemars. Ses visions prennent alors une tournure démesurée, il devient de plus en plus imprévisible et violent. Amelia commence peu à peu à sentir une présence malveillante autour d’elle et réalise que les avertissements de Samuel ne sont pas peut-être pas que des hallucinations…

Ce film est un peu un ovni. Vraiment très particulier, il ne plaira pas à tout le monde, mais son originalité m’a accroché, et fait que je me souviendrais de ce film. La réalisation est vraiment très bonne, tout comme les acteurs, avec un enfant très convaincant. Film indépendant qui vaut la peine d’être vu je pense.

After – Deux survivants d’un accident de bus se réveillent et découvrent qu’ils sont seuls dans leur ville. Plus aucun signe de vie. Tentant de trouver une explication rationnelle, ils doivent par ailleurs faire face à deux étranges menaces…

After ou le navet de l’année (2012), vous l’aurez compris je n’ai pas du tout aimé, et je l’ai trouvé (notamment les acteurs) niais au possible. L’histoire de base était plutôt intéressante en fait, mais la réalisation, les acteurs et les scène « d’horreurs » ont tout décrédibilisé ! Passez votre chemin…

Oculus – Tim Russell retrouve la liberté après avoir passé dix ans en institut psychiatrique à la suite de la mort violente de ses parents. Il souhaite enfin passer à autre chose et continuer sa vie tranquillement mais sa sœur, Kaylie, continue à vouloir enquêter sur la mort mystérieuse de leurs parents. Elle achète donc le miroir que sa famille possédait à l’époque qui, selon elle, aurait fait tomber leurs parents dans une démence des plus diaboliques.

Oculus n’est pas UN grand film d’horreur, mais il m’a particulièrement plu. Encore une fois, ce n’est pas son histoire qui en est la cause, car rien de très fou, une impression de vu et revu en découvrant le synopsis. Pourtant j’ai trouvé certaines scènes et idées vraiment très sympas et réussies. Un film d’horreur des plus classiques certes, mais qui fait son job.

.

Et voilà, et vous des films d’horreur vus en 2016 ?!

.

Please like & share:

Comments

comments

6 thoughts on “Halloween // Seriebox et films d’horreur

  1. Je suis un peu trouillarde aussi, pas forcément à cause des films en eux-mêmes mais parce que après, je me fais des films toute seule dans la maison… je sais je suis grave ahaha!
    En revanche j’adore Halloween, je me doutais que les américains aussi, mais je ne pensais pas que c’était à ce point jusqu’à ce que j’aille là bas et que je passe cette fête à San Francisco !

  2. Sympa cette sélection , il y a du choix !!
    Les films d’horreur ce n’est pas trop mon truc, j’ai trop peur, mais Crimson Peak me tente bien 🙂

    Pour les séries , j’utilise Betaseries, j’ai plus l’habitude avec celui-ci que Seriebox

    1. C’est vrai que beaucoup utilisent betaserie, mais je n’ai jamais accroché au design, bon ok c’est un peu superficiel haha mais j’aime bien celui de seriebox 🙂
      Crimson Peak n’est pas vraiment de l’horreur, donc oui tu ne devrais pas avoir trop peur !

  3. Je confirme, Séribox est quasiment indispensable pour savoir où on en est, surtout sur les séries.
    Moi qui aime les films « d’horreur », merci pour les quelques tuyaux. Même s’il y a moins de surprises et de films qui (c’est ce que je recherche) nous hérissent les poils et les cheveux, je continue à les regarder. Bises

    1. Alors je te conseille fortement la série Outcast 🙂 bon tu risques de ne la trouver qu’en VO, mais j’ai beaucoup aimé la première saison (et pas beaucoup d’épisodes) et le premier épisode est assez… dérangeant ! Bises

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.