« The third wife » de Lisa Jewell // Book Reviews

Posted in Culture, Lecture

This post is also available in: enEnglish

 

In the early hours of a summer morning, a young woman steps into the path of an oncoming bus. A tragic accident? Or suicide?

At the center of this puzzle is Adrian Wolfe, a successful architect and grief-stricken widower, who, a year after his third wife’s death, begins to investigate the cause. As Adrian looks back on their brief but seemingly happy marriage, disturbing secrets begin to surface. The divorces from his two previous wives had been amicable, or so it seemed; his children, all five of them, were resilient as ever, or so he thought. But something, or someone, must have pushed Maya over the edge…

 

“Listen, Dad, in a family like this, the wife without a child is at the bottom of the heap. Everyone comes before them. Everyone.”

“Moving on is something that happens to you, not something you do. That’s what people don’t realize. Moving on is not proactive. It’s organic. Be kind to yourself.”

 

C’est le premier livre de cette auteure que je lis, et même si je n’ai pas détesté il y a pas mal de défauts je pense.

Tout d’abord, l’histoire est assez lente, vraiment trop lente. J’ai eu énormément de mal à rentrer dans le roman. Je ne me suis pas attachée au personnage principal : Adrian. J’ai donc eu un peu de mal à avoir de l’anpathie pour lui. Tous les personnages sont fades, aucun ne se démarque réellement.

En plus d’être lente, le suspens n’est pas énorme. On cherche à comprendre pourquoi Maya est morte, un suicide ? Un meurtre ? Un simple accident ? Une étrangère arrive dans l’histoire et éveille des soupçons auprès des lecteurs mais aussi auprès des personnages de l’histoire, mais voilà rien de plus. Puis des emails sont découverts, qui en est l’auteur, qui a voulu faire du mal à Maya…

Bref, le jeu ici est de deviner qui est derrière ces emails, rien de très folichon ! Un petit cluedo sympathique mais que ne me restera pas en mémoire.

La fin et donc la révélation ne m’a pas surprise et sincèrement je reste sur ma faim. J’aurais voulu quelque chose de plus recherché, de plus « twisted »/tordu. Non, ici tout est simple. La morale de l’histoire l’est encore plus et est ultra-décevante.

J’arrête ici ma chronique, puisque je n’ai rien de plus à dire sur ce roman. Ce n’est pas mauvais, mais juste beaucoup trop simple, classique à mon goût. Je recherche des romans qui me surprennent et me tiennent en haleine, ici ce ne fut pas le cas !

 

 

 

Comments

comments

5 octobre 2018
Previous Post Next Post

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

%d blogueurs aiment cette page :