Adaptation série des Dix petits nègres // And then there were none

Posted in Culture, Séries

 

Je me souviens avoir lu ce roman d’Agatha Christie il y a plusieurs années, j’avais adoré à l’époque. Donc obligatoirement quand j’ai vu qu’il avait été adapté en série, j’ai sauté dessus.

Synopsis

 

En 1939, l’Europe est au bord de la guerre. Dix personnes sont invitées sur « Soldier Island » (l’Île du Soldat), une île le long de la côte du Devon en Angleterre. Isolés du continent, leur hôte A. N. O’Nyme mystérieusement absent, ils se retrouvent tour à tour accusés d’un crime. Lorsqu’une première personne meurt subitement, les autres comprennent que le meurtrier est parmi eux. (Source : Wikipédia)

 

.

Mon avis

 

Un coup de coeur pour cette série ! Le fait d’avoir lu le roman ne m’a rien gâché, ça fait tellement longtemps que je ne me souvenais plus du tout du nom du coupable !

Sans savoir le pays de production de cette mini-série de 3 épisodes, il n’est pas dur de deviner dès les premières minutes, que nos amis britanniques sont derrière cette adaptation. L’ambiance est posée très rapidement, la photographie est sublime, et le casting est plus que royal.

Des acteurs que vous avez vu dans Game of Thrones, Peaky Blinders & Jurassic Park, Poldark & The Hobbit, ou encore Torchwood,… En bref, que du beau monde, et donc bien évidemment le jeu d’acteur est irréprochable !

And then there were none, est donc une mini-série de 3h, que l’on range dans la catégorie Drame/policier.

Les personnages sont tous convoqués pour des raisons diverses sur une île, par un personnage mystère. Au départ, on remarque que 10 statuettes sont déposées sur la table de la salle à manger, mais après la première mort une statuette va mystérieusement disparaître, il en reste seulement 9 à présent. Les meurtres vont alors s’enchaîner, et les statuettes vont disparaître au fur et à mesure.  Des alliances vont se former, des accusations seront lancées, l’ambiance devient vite pesante et effrayante.

 

Le propriétaire du manoir est-il le tueur, ou le meurtrier se cache t-il derrière l’un des dix invités ?

 

En bref, And then there were none, est une mini-série que je vous conseille, que ce soit pour son ambiance, pour son histoire ou pour son casting, elle vaut vraiment le détour !

 

 

Comments

comments

5 décembre 2017
Previous Post Next Post

Leave a Reply

You may also like

%d blogueurs aiment cette page :